Affaire 15.000 FC : L’homme dont la photo circule sort du silence !

La toile congolaise s’est réveillée dans la matinée de ce jeudi 14 mars sur une affaire surnommée par les internautes de « Affaire 15.000 fc ».

Dans une note vocale partagée des milliers des fois dans des forums Whatsapp, l’on sait entendre une voix féminine se plaignant d’avoir été remercié en monnaie de singe après une nuit de plaisir avec son amant. Il s’en est suivi quelques heures après plusieurs vidéos d’une jeune femme de la vingtaine, dont les identités sont encore méconnues du grand public, en plein ébats sentimentaux en compagnie d’un homme dont le visage n’était pas visible sur la vidéo.

Par ailleurs, sur toutes les publications des internautes autour de cette affaire, apparaissait sans cesse la photo d’un jeune homme avoisinant la trentaine, moustachu et vêtu en costume bleu, accusé d’être l’instigateur du coup.

Dans une vidéo de mise au point publié sur son compte X, dans la même tenue, l’homme sur la photo le nommé Nicholas Kabanga réagit après ce buzz impliquant son image (Vidéo) :

« Je suis victime de la méchanceté gratuite de ceux qui s’évertuent à salir ma réputation. Je ne suis pas un voyou. J’apporte tout mon soutien ainsi que ma compassion à la jeune Dame, victime de la sextape, avec laquelle je n’ai absolument rien à voir ! #Nek » (Légende tirée du Compte X @Nicholaskabanga)

Un peu plus tôt dans la journée, toujours dans la même tenue, Nicholas Kabanga apparaissait également dans une vidéo d’amateur niant totalement son implication dans ce dossier :

« La photo qui circule est mienne, mais ce n’est malheureusement pas moi sur la vidéo. Regardez bien cette vidéo, vous verrez que l’homme dont est question a une peau dépigmentée et c’est visible sur ses doigts. Voici mes doigts, ils sont bien noires, ce n’est pas moi. »

Poursuivant son allocution, Nicholas Kabanga dit ne pas connaitre la fille. Il s’exprime en ces termes :

« Je n’ai aucune connaissance de cette fille et on ne s’est jamais vu. Je reviens tout droit du Bas-Congo depuis avant-hier, il est donc impossible que je sois impliqué dans cette affaire qui s’est passée à Kinshasa. »

Pour finir, Nicholas Kabanga annonce des poursuites judiciaires à l’endroit de la personne ayant associé son image à cette affaire obscène :

« Je suis victime d’une sale blague de la part de quelqu’un dont je tais le nom qui, sur Facebook, a associé ma photo à ce buzz. Je me réserve le droit de le traduire en justice. »

Alors que les mobiles de ce buzz demeurent flous, les inquiétudes s’expriment de part et d’autres sur la montée en puissance de ce phénomène de publication des vidéos obscènes dans la toile qui, du reste, est un comportement d’atteinte aux mœurs punissable par le Code Pénal Congolais.

Carina Fio

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles tendances

YA BA JEUNES MAGAZINE est un magazine exclusif conçu pour la promotion de la jeunesse congolaise ainsi que ses initiatives, avec comme cible privilégiée l’élite congolaise de moins de 40 ans…

NOUS suivre

Newsletter

Categories

Edit Template

Vous êtes jeune, dynamique, passionné et vous avez envie de faire la différence dans votre pays ? Vous cherchez un média qui vous ressemble, qui vous informe, qui vous inspire et qui vous valorise ? 

 YA BA JEUNES MAGAZINE est un magazine exclusif conçu pour la promotion de la jeunesse congolaise ainsi que ses initiatives, avec comme cible privilégiée l’élite congolaise de moins de 40 ans.

© YaBaJeunes 2023

Designed By Star-Tech Group